L’éducation bienveillante en solo – Madame la marquise

Hello!

Aujourd’hui j’avais envie de traiter un sujet dont on ne parle pas encore assez je trouve :

Comment allier éducation bienveillante en étant maman (ou papa) solo?

Comme vous le savez, je suis séparée de Mr papa depuis mai, depuis mai j’assure seule le quotidien des enfants. Oh Mr papa est présent, il prend les enfants deux jours par semaine s’en occupe très bien, c’est un super papa vraiment. Mais le quotidien c’est moi qui gère. Et je dois le dire depuis la rentrée une nouvelle compagne a fait son entrée dans notre foyer, j’ai nommée : la fatigue! Bien sûr depuis 4 ans que je suis maman la fatigue ça me connait! Les multiples réveils, les journées à rallonges, le quotidien de parents, cette fatigue tout le monde la connaît!

=> L’éducation bienveillante

Mais la fatigue en étant seule est vraiment différente à mon sens, lorsque l’on est deux, peut importe si le papa s’implique ou non on a toujours quelqu’un sur qui s’appuyer (et croyez moi je sais de quoi je parle!), on peut passer le relais, on peut souffler… En étant solo c’est impossible! Oh oui me direz vous il y a ces deux jours par semaine, certes… certes… sauf que dans mon cas le repos de ces deux jours est réduit à néant par un petit renard qui se réveille 4 ou 5 fois durant les 3 jours qui suivent le retour de chez papa…

Alors comment fait-on pour rester bienveillante malgré tout?

Dans mon cas on ne fait pas… Je l’avoue je crie (moins depuis une semaine où nous avons trouvé un nouveau rythme et une nouvelle organisation avec Mr papa), il m’arrive de hurler comme une poissonnière quand après avoir tenté toutes les méthodes dites bienveillantes mes petits chérubins continuent de mettre le souk/crient/se tapent, etc…

=> Être bienveillante

Mais quelles sont ces astuces? Comment arriver à garder son calme, à gérer le quotidien sans éclater de fatigue?

Côté enfants :

  • pour doucette on a mis en place un tableau de comportement, je sais que ça fait un peu la carotte pour faire avancer l’âne, que ce n’est pas très raccord avec les principes d’échanges de l’éducation bienveillante, mais ça marche! Je vous explique : sur notre semainier elle a deux colonnes, une pour les bons comportements, une pour les mauvais, au lieu de hurler, je lui parle, je lui explique son mauvais comportement 1 fois, si elle recommence elle a un bâton rouge, elle a le droit a 2 bâtons rouges par jour (personne n’est parfait), chaque bon comportement est souligné par un bâton vert : si elle m’a aidé à mettre le couvert, si je n’ai pas répété 15 fois de s’habiller, etc… le dimanche on fait le bilan, si elle a plus de 3 bâtons rouge par jour la sanction tombe : pas de dessin animés, pas de bonbons. les sanctions sont à la mesure de la bêtise et de son âge! Ce tableau marche très bien avec Doucette qui aime visualiser les choses et qui a besoin d’un cadre étroit (elle me ressemble beaucoup sur le côté « control freak »)
  • pour petit renard : autre âge, autres méthodes! on a remis en service la chaise de la colère et le coin de retour au calme, pour l’instant c’est encore en test car on a pas encore pris le plis de les utiliser systématiquement….La chaise de la colère permet de se recentrer, il n’est pas isolé, lorsqu’il y va il exprime ce qui ne va pas (l’avantage d’avoir un bébé qui parle bien), petit détail : la chaise est pour toute la famille! Si moi aussi je ressent de la colère ou un autre sentiment je peux y aller! Le coin de retour au calme, c’est en cas de gros chagrin, en l’occurrence c’est son lit, il y a ses peluches, sa lunii, des petits visages avec des émotions pour identifier ce qu’il ressent et généralement on se calme avec le sein!

Côté parents :

  • pour moi : je fais un gros travail de respiration, j’essaie de m’accorder des pauses, je prends des fleurs de bach
  • En tant que parents : nous avons mis en place de nouveaux rituels : Mr papa prends les enfants sur son jour de repos en pleine semaine quand vraiment je n’en peux plus, nous avons mis en place un système de cahier de liaison qui évite que nous nous contactions chaque jour (ce qui même si tout se passe bien peut être un peu envahissant), les enfants ont papa au téléphone un jour sur deux

Et est-ce que cela marche?

Parfois oui, parfois non, la vie n’est pas linéaire, nous ne sommes pas parfaits, et je pense que le plus important dans cette situation est de lâcher prise (plus facile à dire qu’à faire!). Alors parfois quand à 7h du matin Doucette s’exprime en pleurnichant (sans aucunes raisons apparentes) je perds patience, parfois lorsque petit renard jette les livres pour la 50éme fois je perds patience… Et je crie… Et je culpabilise… Et en fait je suis humaine! Alors on parle, on rappelle les règles, on s’excuse, on fait un câlin de réconciliation et c’est reparti!

Et vous que faites-vous? Quelles sont vos astuces de parents solo (ou pas)?

XOXO

Angèle

L’article L’éducation bienveillante en solo – Madame la marquise à été publié en premier sur angeliquemarquisedescouches.com

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

%d blogueurs aiment cette page :