Le don de lait – Madame la marquise

Aujourd’hui, je voulais vous parler du don de lait…

lorsque l’on se lance dans l’aventure de l’allaitement (oui c’est une aventure, arriver à nourrir et faire grandir un bambin grâce à ce que vous produisez c’est quand même une sacrée aventure), donc lorsque l’on se lance dans cette aventure on pense d’abord à son bébé…

On pense d’abord à comment cela va se passer, comment éviter les petits ou gros soucis liés à l’allaitement (mastites, crevasses, gènes), on pense aux privations (pas alimentaires contrairement aux idées reçues on peut manger de tout, il faut juste éviter ce qui gêne bébé ! moi par exemple je ne consomme pas de crucifères…) : ne pas pouvoir s’habiller comme on voudrait (pour ma part mettre de côté mes robes), ne pas pouvoir laisser bébé longtemps au début, etc…, on pense à comment s’organiser si on retourne travailler mais que l’on souhaite continuer à allaiter, on pense au bébé qui va grandir, on pense à la place du papa, si c’est le second on pense à comment cela va se passer avec l’aîné(e), et on pense avec nostalgie à notre premier allaitement si c’est le cas (vous savez ce moment où l’on se calait tranquille dans le fauteuil avec son bébé et où plus rien ne comptait… oubliez le avec le second!)…

mais il y a une chose à laquelle on ne pense pas :

Donner son lait!!

Et pourtant qu’est-ce que cela est important!!!

Il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles on ne donne pas, pour ma part c’était la montagne que je m’en faisait!

On m’avait décrit le don comme quelque chose de compliqué à mettre en place, avec des protocoles, des prises de sang, la décontamination…

Et puis j’ai vu passer l’info sur les réseaux sociaux comme quoi le lactarium de Bordeaux/Marmande était en déficit de lait! Les prématurés allaient être obligés de recevoir du lait maternisé à la place du lait maternel pourtant essentiel pour eux (oui n’en déplaise à certains, le meilleur aliment pour les prématurés c’est le lait maternel)….

Alors je me suis dit : aller téléphone, et puis si vraiment c’est trop contraignant ben tu arrêtes!

Et vendredi j’ai rencontré l’infirmière collectrice en charge de mon secteur, nous avons discuté, elle m’a expliqué comment cela allait se passer, les 20 min sont devenues 45 min (bon en plus elle avait 30 min de retard!)

Et en fait c’est pas si compliqué que cela!

Alors oui il y a une prise de sang : pour déterminer si vous êtes porteuse d’une sérologie assez grave pour les prémas

Oui il y a un protocole de décontamination (renforcé depuis le décès de deux bébés en 2016 à Rouen),

Mais le don se fait au rythme de la maman, on peut arrêter quand on veut…

Donc voilà nous allons nous lancer!!! J’ai la chance d’être à la maison, Petit Renard boit mon lait exclusivement au sein (avec un début de diversification), alors ce que je tire sera pour le CHU! J’ai la chance de pouvoir tirer beaucoup en une seule fois donc ce ne sera une grande contrainte…

Bref si vous allaiter, pensez-y!! Renseigner vous! Les lactariums ont des infirmières collectrices un peu partout alors même si vous habitez loin, vous avez peut-être tout de même la possibilité de donner!!!

C’est comme donner son sang : tout le monde ne peut pas, mais si vous pouvez faites le, cela peut sauver des vies!!!

Bisous Bisous

Angèle

L’article Le don de lait – Madame la marquise à été publié en premier sur angeliquemarquisedescouches.com

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

%d blogueurs aiment cette page :