Et quand viens l’heure de l’école … – Madame la marquise

C’est l’heure de l’école pour des millions d’enfants, et pour quelques milliers, c’est l’heure de la première rentrée !

Les enfants de 2015, ceux nés entre le 1er janvier et le 31 décembre, parlons en d’ailleurs de cette hérésie : autant de différence d’âge dans une même classe si petit c’est énorme ! Dans la classe de doucette (qui est la plus petite) les enfant sont nés entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015 (double niveau), pourquoi l’éducation nationale ne songe pas à prendre les petits nés entre septembre d’une année et septembre de l’année suivante je pense que ce serait plus juste (non?)

Bref là n’est pas le sujet de cet article…

non aujourd’hui j’écris sur cet état d’âme qui prends au cœur les parents à chaque rentrée, ou plutôt à chaque passage important si je veux être juste (petite section, cp, collège, lycée…)

pourquoi? Pourquoi a-t-on un espèce de vague à l’âme en voyant nos enfants grandir et s’épanouir ?

Aujourdhui parmis tout les statuts Facebook et Instagram de rentrée je n’en ai vu qu’un d’une maman heureuse de la rentrée de son petit bout… les autres pleuraient (moi la première, même si je ne l’ai pas fait devant Doucette), je ne parle évidemment pas des parents pour qui la rentrée s’est très mal passée!

Mais pourquoi?

Pour ma part j’ai essayé de mettre des mots sur cette sensation…

3 ans, j’ai passé 3 ans auprès de ma fille (avec un an de pause lors de ma reprise d’études en 2016), j’ai vu son premier sourire, ses premiers exploits de motricité, ses premiers pas, ses premiers mots, toutes ses premières fois…

Depuis sa naissance on me dit :

« profite ça passe si vite »

J’ai tenté et j’ai pensé avoir profité à fond… et en fait j’ai l’impression de ne pas avoir assez profité, d’avoir raté des choses, de ne pas l’avoir vu pousser comme un champignon.

Voilà pour moi ces quelques larmes sont en fait l’au revoir à mon bébé, 9 mois de vie en symbiose, 7 mois d’allaitement, 2 ans et demi de journées passées ensemble…

Et j’ai raté un truc : la transformation de mon bébé en petite fille (pourtant qu’est-ce qu’elle me le dit « je suis une petite fille »)

Alors aujourd’hui j’ai décidé de voir les choses sous un autres angle : j’ai pleuré la disparition de ce bébé comme on pleure sur quelqu’un qui est parti, demain, je me réjouirai de l’apparition d’un petite fille avec son caractère (bien trempé), ses bons mots, ses blagues, le début de l’apparition de la transformation de la vérité (je n’appelle pas encore ça des mensonges désolée, elle a juste découvert que l’on pouvait transformer ce que l’on disait, bref elle explore le langage et ses subtilités), mais surtout : le début pour elle d’une vie ou maman n’est plus le seul point de référence pour apprendre, le début d’une indépendance que ma toute petite grande conquière avec ardeur!

Rentrée des classes

Et juste pour ça j’en suis heureuse de cette rentrée des classes !

Et vous que nous pensez vous?

XOXO

Angele

L’article Et quand viens l’heure de l’école … – Madame la marquise à été publié en premier sur angeliquemarquisedescouches.com

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

%d blogueurs aiment cette page :